Actualités


LA QUESTION DU LOGEMENT ETUDIANT - Interview de M François Henri MEYNADIER, Directeur de l'agence AMI Réunion

« Le logement étudiant constitue notre “cœur de métier” ! En effet 90% des logements que nous gérons sont des logements étudiants, à la fois sur Saint-Denis, sur Saint-Pierre, et sur le Tampon.

La différence avec le public

Nous sommes des acteurs privés et gérons des appartements pour des propriétaires avec des résidences qui sont à la base conçues pour les étudiants, avec un nombre de logements défini, qui sont équipés (salle de bain, cuisine, placard etc.). Nous avons de plus un animateur dans chaque résidence, qui connaît bien le monde étudiant (trajets de bus, les bons plans…) et qui joue l’intermédiaire entre les différents résidents. C’est un personnage clé dans le concept de nos résidences étudiantes. (…) Il faut savoir toutefois qu’il n’y a pas de séparation, de dichotomie entre nous, privé, et le public. Au contraire nous sommes véritablement partenaires. Nous sommes invités tous les ans à l’IUT de Saint-Pierre à venir présenter nos projets, et nous sommes partenaires du Service International de la Faculté de Saint-Denis qui nous envoie des étudiants ERASMUS. 

Les offres étudiantes

Nous connaissons parfaitement les demandes de nos locataires et du milieu étudiant. Nous savons qu’un euro c’est un euro et essayons donc d’être ouvert à la négociation par rapport aux demandes des étudiants. La preuve pour l’assurance, nous avons baissé les prix d’à peu près 25% cette année, avec une offre d’assurance pour un studio à 42€/an. Nous proposons également internet pour 16€ par mois, au lieu de 30€ que vous retrouvez avec les différents opérateurs pour une offre grand public. C’est une spécificité des locataires d’Ami Réunion. (…) Nos résidences sont dés le départ à vocation étudiante. “Central Fac”, “Village Universitaire”, “Cambridge”, et les autres résidences qui ont été construites dans cet objet là, ont des loyers très attractifs. Mais nous souhaitons garder une certaines homogénéité des locataires, en y plaçant des jeunes en formation, de la même tranche d’âge. 70% de nos clients sont des jeunes filles, qui viennent accompagnées de leur parents, qui nous les confient véritablement. L’animateur est joignable par ces derniers. Il y a donc une vraie vie étudiante ! Nous orientons ainsi les étudiants terminant une carrière estudiantine et qui commence à travailler vers d’autres types d’appartements, dans d’autres résidences que nous pouvons avoir.”

Le loyer moyen

Nous sommes à des tarifs entre 320/340€ pour un studio de 20 à 25m², et 390/440€ pour un duplex de 29 à 35m². Bien entendu tous nos logements sont certifiés CAF, nous les avons contactées pour leur demander d’être partenaire sur nos réseaux sociaux et notre site internet, afin qu’il y ait un accès spécifique pour les étudiants, pour que leurs dossiers soient traités le plus vite possible. L’objectif est que toutes les démarches soient réalisées sous un délai de 48h ! (…) Concernant le traitement des dossiers, nous avons toutefois des obligations vis-à-vis des assurances pour loyers impayés, contactées par les propriétaires. Les règles sont très claires, pour les étudiants c’est à minima un ou deux cautionnaires qui gagnent 3 fois le montant du loyer, ou le recours au dispositif Clé (caution locative étudiante). La caution (qui correspond à un mois de loyer sans charge) est encaissée sur 3 mois. En ce qui concerne les honoraires d’agence, qui constitue notre seul moyen de rémunération, ils sont bloqués à 200€ depuis plus de 10 ans. Il faut savoir qu’ils sont inférieurs au montant prévu par la nouvelle loi ALUR sur le plafonnement des frais d’agence. Ce prix n’a jamais changé, et ne changera jamais.

L’aspect social d’AMI Réunion

“ A partir du moment où un étudiant en difficultés financières vient nous voir, pour des problèmes liés au paiement du loyer, nous pouvons lui venir en aide, en lui proposant des solutions d’échéanciers ou autre. Ce qu’il ne faut pas c’est rester dans son coin ! Il y a certes des règles de droits dans ce pays, nous avons des obligations vis-à-vis du propriétaire : une relance simple, une autre avec lettre accusé de réception. C’est automatique tout çà. Et à partir de là ce sont des frais qui commencent à se rajouter. Au bout de 3 mois c’est une ouverture de dossier avec un huissier. Nous sommes obligés par la loi, de le faire pour le propriétaire. Mais si le locataire fait le premier pas, et vient nous exposer ses difficultés, nous sommes en mesure de le soutenir, de le guider pour trouver des solutions. Nos animateurs de résidence jouent un rôle primordial dans ce processus. Nous sommes partenaires des étudiants ! Notre agence existe depuis 1994, ce n’est donc pas qu’une expression, nous connaissons le monde étudiant et ses spécificités.”

Les déficits en terme de logement étudiant à La Réunion

Le logement c’est 50% du budget d’un étudiant, or aujourd’hui sans un bon logement il est difficile de réussir ses études. Nos logements ne sont certes pas très grand, mais nous faisons en sorte que çà soit le mieux équipé, qu’il y ait de la tranquillité dans les résidences, avec un service de dépannage et d’entretien. Tout cela dans le but que les étudiants aient le plus de temps possible à consacrer à leurs études, à leurs examens. Le problème c’est que si les logements ne disposent pas de toutes ces spécificités, cela devient compliqué. Une jeune fille de 19 ans qui quittent ses parents pour la première fois, et qui se retrouve dans un appartement d’une résidence lambda, est totalement livrée à elle-même. Le fait d’être dans une résidence étudiante, c’est plus facile, il y a des étudiants autour, on peut travailler ensemble, s’entraider, avoir du soutien. Notre animateur est un véritable interlocuteur en cas de problèmes techniques dans l’appartement, ou alors liés au transport, ou bien pour parler d’un coup de blues. Ce sont des “facilitateurs” de vie étudiante. Tout cela  contribue à la réussite étudiante ! Le déficit de logements de ce type, c’est un outil d’aide à cette réussite qui n’est plus en place, ce qui est très dommageable ! (…) Actuellement nous avons un parc de 1100 logements au total. Mais il y a un véritable déficit en terme de logements étudiants à La Réunion. Cela se vérifie par une période plus longue, avec un afflux de demandes de logements de fin juin à la mi octobre. Il en existe un énorme concernant les logements dans certaines zones tels que le Tampon, Saint-Pierre, ou encore Bellepierre ! À Saint-Denis, beaucoup de résidences se sont implantées autour de l’Université de La Réunion, or d’autres pôles étudiants se sont créés depuis, et il n’y a aucun logement étudiant ! Nous travaillons sur ces zones avec des promoteurs, mais la défiscalisation s’étant arrêtée pendant 5 ans (en 2009, 8000 logements privés défiscalisés construits à La Réunion, en 2014 seulement 750 !), beaucoup de logements étudiants n’ont donc pas été construits. Aujourd’hui nous nous retrouvons avec des zones de tensions très fortes, avec plusieurs centaines de demandes de logements non honorées. C’est un vrai problème ! Nous nous battons donc pour y remédier au quotidien.”

La responsabilités des nouvelles législations

Les nouvelles législations, normes de constructions, et autres réglementations (comme par exemple un certain nombre de parking, alors que nous savons très bien que la majorité des étudiants n’ont pas de véhicule, ou alors la mise à disposition d’ascenseurs etc.), font exploser le coût des logements. Les investisseurs ne parviennent alors plus à obtenir de rentabilités, ce qui complique les capacités de leur location. Il faut donc une véritable prise de conscience des pouvoirs publics. Nous nous battons, nous essayons de monter des projets avec des promoteurs, mais il faut pouvoir se mettre autour d’une table avec les pouvoirs publics en leur expliquant des problématiques qui deviennent aujourd’hui vraiment importantes. Nous avons 90% des résidences autour de la Fac de Saint-Denis, mais lorsqu’il faut aller à Bellepierre, ou que l’on parle de la Technopole, rien n’est mis en oeuvre ! Des opérations de reconstructions sont à mener, car il y a également un vieillissement important des résidences. Mais ce sont des améliorations et des coûts qu’il faut être capable d’expliquer aux propriétaires privés, afin de leur faire comprendre que c’est comme cela  que leurs logements continueront d’intéresser les étudiants. Un véritable plan de rénovation urbain devra tôt ou tard être mis en place, avec la bonne volonté de chacun, afin de rénover le plus possible d’appartements, et les remettre au goût du jour ! Tout cela bien entendu, dans le but de satisfaire les besoins des étudiants d’aujourd’hui, avec des équipements actualisés (internet, service de laverie, etc).

Female Friends Moving Into New Home

Pour plus d'informations pratiques et de bons plans, rendez-vous dès maintenant sur nos pages Facebook et Twitter Ami Réunion !!

Facebook http://www.facebook.com/amireunion
Twitter http://www.twitter.com/amireunion